La distillerie du Forez (42)

Producteur et distillateur français d’huiles essentielles bio

Présentation et équipements de la scierie

Le bois reste avant tout ce matériau noble qui nous abrite sous de belles charpentes, qui nous protègent en lambris, bardage et qui nous « supporte » en planchers … et enfin qui nous conserve et nous entoure encore pour nous permettre un long repos mérité, confortable et éternel.

Le bois est notre compagnon du quotidien et il ne faut pas l’oublier pour qu’il le reste encore longtemps.

Abiessence poursuit ce projet d’une gestion durable en donnant à chaque « bout de bois », la valeur qu’il mérite et nous nous obstinons à trier en forêt pour donner à chaque grume la destination qu’elle a choisie. En effet, la nature est bien faite, les arbres s’adaptent à leur environnement et prennent telle ou telle forme pour répondre aux contraintes imposés par la terre, le vent, la météo auxquelles ils font face. L’animal a le choix lui de se déplacer, de migrer… mais aussi de construire pour se protéger. Le sciage reste donc une activité indispensable et particulièrement dans les monts du Forez.

Dès le départ de l’aventure, nous avions prévu cette transformation comme une étape indispensable de notre schéma de fonctionnement. Malheureusement au fil des années, les petites scieries qui caractérisaient l’entrée des villages locaux ont disparu ne pouvant faire face à la mise en place de structures industrielles répondant aux délais, normes et modèles économiques nécessaires à la survie de cette activité, les charges devenant de plus en plus lourdes.

Dans les  monts du Forez quelques unités moyennes ont continué et  su s’adapter notamment à Chalmazel et Usson. Mais entre ses deux communes, les petites unités de sciage ont disparu petit à petit. Notre projet de sciage ne pouvait donc se mettre en place avec des acteurs locaux et nous avons pris la décision de devenir autonome pour cette activité en plongeant dans l’inconnu. Nous avons fonctionné une année avec un scieur mobile afin de faire connaissance avec ce matériel avant de l’acquérir. Nous avions entre temps commencé à louer l’ancienne scierie Damon-Forestier à Gumières pour abriter les plaquettes de chauffage et produire le bois de chauffage.

Mais nous avions en tête de redonner à ce site sa destination d’origine ce qui correspondait aux attentes de Mr Damon qui ne souhaitait vendre son bâtiment que pour un tel projet. Tout se destinait donc à cette activité mais la difficulté était de reprendre un travail dont les bases avaient disparu avec la fermeture des scieries artisanales et leurs « artistes du bois » souvent expérimentés d’une vie de sciage. Nous avons donc pris tous les conseils encore disponibles notamment auprès d’Antonin Forest. De plus Emmanuel Ruiz ayant une formation de menuisier et une passion sans modération du travail du bois était plus que motivé pour prendre la gestion de cette activité. Il est donc passé de distillateur-chauffeur de broyeur à scieur.

Le premier matériel choisi en 2010 fut une scie mobile de marque allemande : une SERRA MONTANA ME90.

Ces caractéristiques lui permettaient de scier des troncs de 80 cm de diamètre et jusqu’à 9.50 de long. L’investissement était modéré et a permis à Emmanuel de commencer à apprendre le métier.

Nous avons lors de chaque exploitation des billes de pied à scier pour produire des produits standards : chevrons, planches, liteaux… ce qui a conduit à faire venir les premiers clients.

Nous  avions pensé mettre en place également du sciage à façon soit à Gumières soit à domicile mais finalement très vite la scie mobile s’est fixée du fait d’une augmentation progressive de la demande. Ce principe  de développement lent mais constant permet à une activité de se mettre en place en respectant un principe essentiel, celui de la qualité et du service.

Petit à petit, les clients répondent présents et les débits s’enchainent pour les professionnels (charpentiers, menuisiers…) et pour les particuliers.

Mais qui dit service et activité artisanale doit aussi entendre réactivité et surtout adaptation. En effet, les demandes qui arrivent en commande sont celles qui ne sont pas standards et les sections souhaitées souvent hors normes ; mais il faut également être capable de répondre aux demandes plus classiques en ayant du stock. De plus, lors des exploitations forestières, nous avons souvent rencontrés le problème des arbres de gros diamètre : particulièrement les sapins qui dépassent souvent les 80 cm de diamètre et dont les scieries industrielles ne veulent pas.

Du côté des débits, nous avons été quelquefois limités par les 9m50 de longueur de sciage.

C’est ainsi que restant fidèle à notre politique de développement et surtout de service, nous avons décidé de renouveler le matériel de départ pour acquérir  sa grande sœur : une SERRA AFRICA XE 135 capable de scier 1m30 de diamètre et 12m50 de long nous permettant ainsi de n’être limité que par le … portail de la scierie !  Nous avons dû finalement l’agrandir et son linteau est bien-sûr en sapin massif du Forez.

Nous avons fait dernièrement des investissements pour valoriser davantage nos forêts locales et répondre aux attentes des clients.

La brosseuse est arrivée début mai 2020 à Gumières. En venant défibrer les parties tendres du bois à l’aide de différentes brosses, cette machine permet de modifier la surface du bois et de lui donner un nouvel aspect en faisant ressortir son veinage. Nous pouvons  vieillir visuellement certaines pièces de bois et obtenir un bel effet rustique (type plancher de grange/ bois de chalet) sans pour autant modifier les caractéristiques techniques du bois. Le bois brossé peut être utilisé de différentes façons : bardage décoratif, plancher, meuble … et peut également recevoir une lasure ou une peinture (selon votre préférence).

Fin 2020, le séchoir à bois a fait son arrivée à Gumières ! La scierie va donc pouvoir étoffer sa gamme en proposant des produits bois d’intérieur (bardage, lambris, plancher …) mais également d’extérieur (mobilier de jardin, lames de terrasse …). Le séchoir à bois vient compléter les divers équipements déjà présents à Gumières et s’inscrit dans la démarche initiale de l’entreprise : valoriser les bois locaux en proposant des produits de qualité au moyen de services personnalisés : dont le séchage à façon à présent.

Des produits bois d’intérieur :

Grâce au séchoir, nous allons pouvoir développer des produits bois destinés à l’intérieur de nos maisons. En effet, les bois d’intérieur requièrent un taux d’humidité inférieur à celui des bois d’extérieur. Ce taux varie généralement entre 10 et 22 % selon la fonction et la localisation de la pièce de bois dans une construction. Pour atteindre cette hygrométrie, le bois va être séché durant plusieurs jours à des températures et humidités spécifiques pendant divers cycles de séchage. La combinaison d’air chaud et humide va assurer un retrait d’eau progressif et homogène. Le temps de séchage dépend à la fois de l’essence, de l’épaisseur et de la longueur du bois à sécher.

Un nouveau service personnalisé : le séchage à façon :

De la même manière que nous proposons du sciage à façon, nous allons désormais effectuer du séchage à façon afin de répondre du mieux possible à la demande et permettre la réalisation de vos projets les plus ambitieux ! Par ailleurs, une fois séchées, les pièces de bois pourront être passées à la brosseuse afin d’obtenir diverses finitions selon le besoin :

  • finitions rustiques : en défibrant le bois en surface, on obtient un effet de vieillissement du type plancher de grange/chalet.
  • ponçages de différentes intensités suivant l’effet escompté.


L’utilisation d’une ressource renouvelable :

Initialement, le séchoir devait fonctionner grâce à une chaudière poly combustible dans le but de valoriser nos déchets de sciage et de distillation. Entre temps, nous avons trouvé d’autres voies de valorisation pour ces déchets : notre stock de déchiquetât à Saint-Anthème a été valorisé en combustible dans une chaudière biomasse et les déchets de sciage s’avèrent être très utiles pour démarrer le foyer de notre alambic. Pour ces raisons, nous avons opté pour une pompe à chaleur pour le fonctionnement du séchoir. Par ailleurs, cet équipement nécessite moins de maintenance qu’une chaudière biomasse et peut fonctionner par le bais d’une production solaire

Il nous reste encore beaucoup à apprendre et à développer en terme de sciage et transformation du bois mais nous sommes déjà très heureux d’avoir redonné à l’entrée du village de Gumières de l’activité. Nous remercions à ce titre les habitants et la mairie qui nous ont toujours soutenus et surtout l’ensemble de nos clients actuels et futurs qui nous permettent de prouver chaque jour que la scierie artisanale « comme avant » reste un maillon essentiel d’une économie locale bien huilée.

Nous vous invitons à venir découvrir notre scierie à Gumières où Emmanuel et Steeves seront  heureux de vous faire connaître leurs métiers.